lundi, septembre 10, 2007

C'est vraiment la rentrée ?


Il me faut toujours attendre quelques jours pour supposer que ma rentrée des classes soit effective. Ce n'est pas que les élèves se pointent franchement en retard dans ma classe ou à l'école, même si cela arrive trop souvent à mon goût, mais il faut toujours achever l'année qui précède : c'est d'ailleurs un véritable paradoxe pour le jeune enseignant qui débute que d'avoir, en guise de premier contact, à juger des résultats d'élèves qu'il aura seulement entrevus.

Les secondes sessions génèrent souvent leurs lots de surprises : j'ai eu mon compte de déceptions, au vu du massacre qui s'est opéré dans la classe dont j'avais pourtant le plaisir d'être titulaire. J'espère que les jeunes gens qui ont trop peu ou peut-être mal étudié auront la bonne idée de se concentrer sur leur choix d'avenir : une autre manière de cesser de perdre du temps en arguties et chicanes sur ce qui a bien pu se produire pendant ces fichus examens. Même si je peux concevoir les difficultés d'une vie d'adolescent, je ne peux que conseiller à mes têtes blondes de s'accommoder des règles de notre petit jeu : peut-être qu'un jour ils se rendront compte que rien n'aura été plus explicite et, en fait, neutre que notre jugement sur leur année scolaire. Peut-être aussi finiront-ils par apprécier que nous ne leur cherchions pas de fausses excuses : c'est une manière de les considérer comme des individus et pas comme de pauvres victimes du sort.

En attendant, il aura fallu beaucoup expliquer nos décisions, ne fût-ce que pour leur permettre d'encaisser leurs résultats finaux : il aura fallu aussi pas mal se répéter, puisque nous nous retrouvons contraints de quitter le terrain pédagogique pour nous lancer dans de grandes envolées lyrico-administratives qui exposent les procédures de recours inventées par l'esprit malade de Tata Laurette. Notons d'ailleurs que les décisions de ces conseils de recours sont notifiées mais jamais motivées, ce qui me semble aussi frustrant pour l'élève que pour le professeur.

Aux déçus comme aux enthousiastes, je souhaite une bonne année scolaire dont nous tournerons les pages avec le plaisir de nos découvertes, l'ennui passager de chapitres abscons ou le soupir mêlé de nostalgie qui s'exhalera inévitablement au moment du dénouement.



20 commentaires:

Armand a dit…

L'école ludique.
Cher Ubu,
Dans la vie qui attend tes élèves plus tard, la première chose qui sera attendue des employés et ouvriers issus de ton enseignement sera de venir aux jours et heures convenus.
Un peu comme dans les transports en commun où les incivilités et la délinquance (son corolaire) commencent par le refus de payer son billet...
Je crois que tu préfères un élève en retard (quand il vient) et perturbateur de cours à un glandeur dans les cafés avoisinants.
Quand on laisse prélever une tranche (de temps en temps) dans un grand saucisson, il arrive un moment où il n'en reste rien...
Je ne suis pas certain que nous ayons les mêmes valeurs à ce sujet... (euphémisme)
Amitiés

Anonyme a dit…

Cela me rappelle des souvenirs.
Je n'ai jamais cru à l'efficacité des conseils de classe, ces discussions de marchands de tapis, du prof de gym frustré (car on lui a refusé un examen de passage à un élève brillant, sauf en natation), du prof de math avec sa mitrailleuse à la ceinture, du prof d'histoire-géo qui roupille et du prof de français, éternel titulaire, qui devra expliquer à l'élève bête mais travailleur que...
J'ai pris expressément des cas limites.
A plus.
Rhadamanthe.

rayray a dit…

Bravo ! Pour un prof de français, zéro faute !!! C'est un clin d'oeil à Armand qui m'a mis au défi de trouver qu'est-ce que tu enseignais parce que j'aime bien enquêter. Saine curiosité...
(moi je fais des fautes par contre, comme la plupart des québécois hélas)

L'année commence difficilement mais si j'en juge l'écriture des belges que je connais, ils sauront écrire à la fin de l'année non ??? Et ils s'expriment bien en plus.
On a un nouveau prof Belge à l'Université où je travaille comme agente de secrétariat. Pour recueil de texte, il dit portefeuille de lecture ! Je trouve ça poétique.
A+ mon cher

(je mets mon nouveau lien, l'autre blog a "planté" !)

rayray a dit…

... oups, j'ai relu le message d'Armand, ton école a quelques spécificités. Je continue mon enquête.

À tout hasard, je dirais école pour déficients mentaux. Ou des élèves ayant des retards scolaires, ou des délinquants ??? Des morrons ?? Vous connaissez ce terme ???

sorcika a dit…

tu te rappelles donc de ma première année où nous avons eu une discussion justement à propos des conseils de classe et moi, perdue entre justificatifs d'echecs, AOA, AOC, BP, BGTT et j'en passe des meilleures...
Bonne rentrée !!!
t'ai trouvé fort calme ces premiers jours, avant la tempête ???
biz
sorcika

rayray a dit…

Mon cher Ubu,
"La vérité d'Armand", ça te dit quelque chose ? Moi je sais pas, je suis trop jeune, il est possible qu'Armand me mène en bateau... toujours est-t'il que demain, si tu veux rire un bon coup, c'est chez Rayray que ça se passe. Un texte écrit par Armand. Il y est fait mention du latinisme d'Ubu au passage.
MDR c'est un coquin cet Armand...

Anaïs a dit…

Bonjour,
Je découvre ton blog grâce au comment laissé sur "tout sur les skynetblogs", relativement à Acide. Je t'invite à venir lire le billet que j'ai fait pour Acide http://le-celibat-ne-passera-pas-par-moi.skynetblogs.be/post/4979766/congratulations-
J'espère qu'il atténuera la douleur de tes ulcères :)
Bon WE

Anaïs a dit…

oups, le lien direct n'est pas passé, le billet s'appelle "congratulations", date du vendredi 14 sept et voilà :)

Ubu a dit…

Cher Armand,
Désolé de te contredire mais je ne supporte pas les élèves en retard : au-delà de cinq minutes (changement de local oblige !), c'est dehors ! Et si je préfère la présence des perturbateurs à l'absence des glandeurs, cela ne signifie pas que je les laisse me pourrir la vie : en général, ils n'osent d'ailleurs pas ;)

Cher Rhadamanthe,
Le propre des caricatures est de parfois exister ;) Le problème réside surtout dans l'aspect administratif de la chose : réduire une année à une délibé survolée est catastrophique et génère une certaine incompréhension. Par contre, même quand on prend le temps d'expliquer, certains ne veulent plus entendre : gâchis !

Chère Rayray,
Mon école est en "discrimination positive" : c'est un statut particulier qui est affecté à pas mal d'écoles bruxelloises (1/4 environ) et qui est calculé à partir de données socio-économiques. En gros, j'ai une large majorité d'élèves dont les parents ne sont pas nés en Belgique et environ 15% d'élèves pour qui le français n'est toujours pas la première langue. Sinon, je ne connais pas le terme "morron" : keseksa ? ;))

Chère Sorcika,
Comme chaque année, le prof fait son boulot : comme chaque année, l'individu râle contre le gâchis...

Chère Rayray,
Je vais passer voir un peu plus tard : avant l'hiver, tout de même ;))

Chère Anaïs,
Merci de l'invitation : ce n'est pas la première fois que je me frite avec Phil H mais c'est toujours un plaisir ;))

raynette a dit…

ah, discrimination positive, on connaît ça chez nous. Pour toutes sortes de choses. Les morrons, c'est québécois, des débiles profonds, tu comprends mieux ??? C'est pas gentil...

Armand a dit…

Cher Ubu,
Rayray n'a pas dit que les mormons étaient des morrons!
En effet, si écouter les mormons rend marron (se laisser entraîner dans des histoires de fin du monde qui n'en finissent plus), il faut s'occuper des morrons.
Amitiés
P.S C'était une variation sur les morrons, les marrons et les mormons!

Henri a dit…

La rentrée ?
Quelle rentrée ?

rayray a dit…

Concernant Armand
Quelle lucidité pour son âge ! C'est le meilleur remède : faire fonctionner sa matière blanche comme il le fait ! Il ne fera jamais d'Alzeimer !
Vive les mormons morrons marons.

Anonyme a dit…

Un mormon marrant marron
Un marrant mormon marron
Un marron mormon marrant
...
On s'y perd...
Rhadamanthe

Anonyme a dit…

Hello ! juste de passage !
http://ewennallien.skynetblogs.be/

Anonyme a dit…

On voudrait lire autre chose avant la fin de l'année scolaire, si possible...
Fainéant !
Rhadamanthe

rayray a dit…

L'est occupé le mossieur ! La rentrée... ça fait un bail hihi !
À noèl, p't'être bien !!!

r. a dit…

... et concernant ta réponse un peu plus haut, je te ferai remarquer que c'est déjà l'hiver au Canada... et toujours pas de visite HOU HOU HOIU

Armand a dit…

Chère Rayray,
Ubu a des amis dans la vie réelle.
J'ai laissé un message à Paul (un autre prof), mais il n'a pas réagi.
Voici le blog d'un autre de ses copains:
http://jazzfan.skynetblogs.be/
Une femme parviendra peut-être à le faire parler.
Amitiés

Ubu a dit…

Chers lecteurs,

J'avoue que je me suis égaré : une rencontre inopinée avec quelques cageots de potimarrons, c'est pas marrant !

Ma digestion s'est enfin opérée : ma rentrée s'achève ;))

Amitiés