samedi, mai 19, 2007

The longue gousse d'ail...

Je la vis arriver : elle était à rêver mais je ne la connaissais ni des lèvres ni des dents, à mon grand désarroi. Elle bombait tellement le Corse qu'elle semblait issue de la cuisine de Jupiter et les îles de Beauté se déployaient sur sa poitrine flambante. Des quenelles intestines l'avaient éloignée de son frère, un vrai bouc en train, ingénieur à Grenoble. Et fière comme d'Artagnan, elle avait coupé les ponts. Elle le regrettait maintenant : ses souvenirs la hantaient lorsqu'elle tirait ses bas, comme si elle dévidait un bas de laine de Proust, vieux comme mes robes. Je signai un contrat en bonnet difforme.

Dans ma ford intérieure, je cherchais le poteau rose : cette mission, ce serait vraiment la croix et la baleinière de la mener à bien. Son frère était connu comme le houblon : à tire-l'abricot, les informations fusaient. Je disposai bientôt de témoignages en quantité gastronomiques. Mais un seul me retint la tension.

Une brave dame, avertie de mon enquête, me fila un rendez-vous. Je me rendis chez la lady, de Nantes, et sonnai. Une explosion me répondit, suivie de cris d'orfèvre. J'entrai dans ce qui restait de la maison. Mon témoin ne s'en était pas sorti idem: elle était suspendue au dessus de moi dans un trou du plancher, et le corps de son chien en laisse flottait dans l'air. Je voyais ainsi les pieds de la dame au clebs qui me surplombaient. Je ne pus m'empêcherde rire à gorge d'employé avant d'aider, en bon sana ricain, la brave dame à s'extraire de son pète-reins.

Les informations qu'elle me livra transformaient mon enquête en tonneau d'Adélaïde : un bien joli prénom. Tout partait à vélo, je repris donc ma voiture et me rendis chez ma cliente pour lui signifier mon échec.

Des cours de français correct s'imposaient.






3 commentaires:

Armand a dit…

Cher Ubu,
Paraphrases et synonymes ne te suffisaient donc plus...
Tu es donc passé à l'étape suivante: le remplacement des mots par d'autres, de consonance ou assonance semblables, mais de sens très différents...
Attention, nous approchons tout doucement du célèbre "Pont de la Garonne" et du "xxx de la baronne" des potaches qu'on ne peut pas confondre, décence oblige.
Les jeunes filles en fleurs risquent de s'offusquer!
Amitiés.

Ubu a dit…

Cher Armand,

Le roi Ubu contredanse ;)) Mais j'espère que tu n'es pas une jeune fille en fleur :)))

Amitiés

Anonyme a dit…

Whaouh ! Génial.
Rhadamanthe.