mardi, mai 08, 2007

Théorie du bordel ambiant


Bon, Ubu doit sortir de son île et surfer sur les vagues virtuelles de ses désenchantements misanthropes. Il doit lâcher son trapèze et plonger dans l'insondable connerie qui, nous n'en doutons pas, fera l'objet elle aussi d'un sondage : les prises de température rectale ne sont-elles pas recommandées pour les sociétés malades qui tortillent leurs piteux appas en un festin sinistre ?

Donc, Ubu adoptera une attitude positive, comme certains commerciaux mal recyclés dans la vente des idées mortes et des candidats à tout crin. Bref, en une danse du ventre qui mettra en péril l'équilibre instable d'une assiette où, par bonheur, ne traînent que de timides restes, il se dressera bien droit et emmerdeur jusqu'au bout des ongles, juste avant une sieste réparatrice qui précèdera la cérémonie solennelle du coucher. Si je résume la phrase précédente, qui se voulait brève mais n'y parvint pas, tant je fus saisi par le lyrisme du néant ou par quelques gratouillis que je dus réfréner dont l'ardeur ne peut être exprimée pudiquement dans ce texte - et puis, au fond, je me gratte où et quand je veux, c'est moi que cela démange - , je n'irai pas par quatre chemins mais par un cinquième qui nous rallongera encore cette phrase qui, avouez-le, commence à vous exaspérer, pour vous confirmerqu'Ubu ne cessera de mûrir ses réflexions pour les cueillir quand elles tomberont.

Par contre, il est peu assuré qu'il ose se résumer à cette sainte Trinité du Sujet-verbe-complément, qui l'illumine de sa clarté mais l'attriste par sa simplicité. Parce qu'entre deux mots, il faut choisir le pire, parce que la vie n'est qu'une complexité délectable, parce qu'Ubu a de l'espace pour prendre son temps - et paradoxalement le vôtre -, l'aventure continue.

Vers l'infini et au-delà.






11 commentaires:

Henri a dit…

la vie n'est qu'une complexité délectable ...

ah bon ? j'appelais pas cela une complexité, chez nous à la campagne, on dit on dit un bout de tarte ...

Armand a dit…

Cher Ubu,
Tu écris successivement:
"Donc, Ubu adoptera la . Bref, en une danse du ventre qui mettra en péril l'équilibre instable..."
et:
"Par contre, il est peu assuré qu'il ose se résumer à cette sainte Trinité du Sujet-verbe-complément, qui l'illumine de sa clarté mais l'attriste par sa simplicité."
J'ai ensuite compris: Bourgeois gentilhomme et le Maître de philosophie...
Ne m'en veux pas, c'était trop tentant! ;) ;)
Tu restes une de mes lectures préférées...
Amitiés

Ubu a dit…

Cher Henri,
Tarte au riz ou au fromage ? ;))

Cher Armand,
Désolé : incident technique indépendant de ma volonté et que je n'avais pas remarqué !
Sinon, je préfère quand même Alceste ;)


Amitiés

Armand a dit…

Cher Ubu,
Si je me souviens, Alceste voulait se retirer dans la solitude (ou du moins il le disait)...
Voudrais-tu faire de même, sur un petit yacht (pas de folie des grandeurs quand même)...
J'appellerais ça un mimétisme admiratif de ton politicien préféré? ;) ;)
Amitiés.

melle bille a dit…

tu ne sors pas si souvent de ta tanière...Misanthrope, va

Armand a dit…

Cher Ubu,
Je ne peux plus "commenter" sur les blogs de Skynet (l'image dont le texte doit être recopié n'apparaît pas).
Pourrais-tu prévenir Yves
http://unabrutideplus.skynetblogs.be/
que je ne peux plus lui laisser de messages...
Ce serait vraiment sympa de ta part...
Amitiés

Ubu a dit…

Cher Bille,
J'ai toujours rêvé de vivre sur une île : faute de moyens, je me contrains à la tanière ;))

Cher Armand,
Alceste voulait partir dans le désert, ce qui constituait un sacré voyage au dix-septième : trop chaud pour moi ;)) Par contre, le yacht, je ne dis pas non, mais avec Madame plutôt que Monsieur : faut prévoir les naufrages ;))
Pour le problème de captcha, j'ai le même : il faut cliquer sur "message illisible" pour la voir apparaître et peut-être vider le cache de ton navigateur.
Si ça ne marche toujours pas, je laisserai un message chez ton blogopote ;)

Amitiés

Armand a dit…

Cher Ubu,
Merci pour ton conseil et d'avoir répondu à mon ancien "collègue" du Grosrigolo: ça a l'air de fonctionner.
Amitiés.

Le pèlerin vagabond a dit…

De passage après une longue période d'errance. Lpv

Ubu a dit…

Cher Pélerin,
A bientôt sous ce même ciel ? ;))

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.